A la rencontre de Laétitia!

Laeticia Badolo

Laeticia BadoloAujourd’hui nous vous invitons à découvrir Laétitia, une jeune femme aimable et surtout  ravissante qui a pris son temps pour répondre à nos questions sur son aventure capillaire.

  • Bonjour Laétitia. Peux-tu te présenter?

Bonjour, je suis Laétitia Badolo, Burkinabé et vivant au Sénégal. Je travaille dans une agence de campagne qui œuvre et accompagne de nombreuses organisations dans leurs missions de changements de pratiques et de politiques. Concernant mon type de cheveux : Je n’en ai aucune idée. Mais communément mon cheveu est « gros grain ». C’est tout ce que je peux vous dire. 😉

  • Quand as-tu commencé ton aventure capillaire et quel a été le déclic ou la cause du début de cette aventure?

Ça tombe bien parce qu’aujourd’hui (14 décembre) c’est mon Nappyversaire !!!! Eh oui ça fait 1 an jour pour jour que j’ai coupé mes cheveux. Un déclic ? Je ne sais pas vraiment. Je me défrisais les cheveux au départ juste pour les dompter, les démêler parce qu’ils sont à la base Touffus et à la crème des crèmes CREEEPUUUUSSSSSS. Donc au départ quand j’ai connu le défrisage c’était un soulagement parce que je n’avais plus à regarder le visage renfrogné des coiffeuses quand j’arrivais chez elles pour me coiffer.

J’ai toujours eu droit au : « comme c’est toi, tu va ajouter 3000 », « aaaah tes cheveux la !!! Tu ne veux pas défriser ? »  «  Ma fille 3 paquets vont pas suffire hiiinnn, faut dire à ta maman elle va payer 1 paquet et demi on va ajouter ». Quand j’y repense c’était vraiment drôle mais ce n’est pas du tout évident. Et quand j’ai connu le défrisage EUREKAAAAAAA.  Mais ce eurêka n’était pas un ouf de soulagement parce que mes cheveux devenaient lisses, mais juste parce qu’ils se démêlaient assez pour que je puisse faire un chignon plus plat ou que je puisse laisser mes cheveux sans ressembler à une folle. Mais je n’ai JAMAIS eu les cheveux lisses. Le défrisage ne prenait jamais. Et Dieu seul sait que j’en ai utilisé des défrisant.

Ce qui ne m’inquiétait pas aussi quand je les défrisais c’est que je me tresse beaucoup de nature, donc je n’ai pas vraiment à les manipuler ou à les défriser encore et encore. En tout pour tout je pouvais me défriser qu’une fois par an et maximum 2.

C’est juste il y a 2 ans que je me suis dis c’est de la perte d’argent, tu as beaucoup de cheveux et avec le phénomène nappy tu as maintenant une panoplie de modèles et de soins que tu pourrais faire. Et c’est venu comme ça !

Mon dernier « défrisage » remonte à novembre 2013. Et de là a commencé ma transition. J’ai appris petit à petit à me familiariser avec mon volume et à m’informer sur des soins appropriés pour ma chevelure. C’est en décembre 2014 que j’ai décidé de sauter le pas parce que j’en avais aussi marre de gérer 2 textures et j’avais aussi hâte de me voir avec les cheveux courts et naturels. Je suis donc aller voir Fatou de « Astuces et Beauté Africaine » et elle m’a coupé mes cheveux défrisés. Voilà vous savez tout !!!

  • Peux-tu nous décrire ta routine capillaire et les produits que tu utilises ?

Ma routine capillaire est assez simple. Dépendant de la coiffure que je fais et surtout de sa durée il y a 2 aspects. Si je fais des coiffures comme les fausses locks (que je porte d’ailleurs actuellement) ou des rasta (torsadé ou nattes) ou tout autre coiffure dans le même style j’essaie au maximum 2 à 3 fois par semaine, de vaporiser seulement la racine avec de l’eau et j’applique au doigt mon beurre de karité au coco (lui je l’adore). Mais lorsque je me fais un tissage je peux dire que je ne fais quasiment rien à part peut être humidifier et mettre un peu de crème sur les babies hairs, so rien de vraiment spécial.

Quand je me défais les tresses je me fais un shampoing, un masque (j’adore celui de Garnier- Aloès Vera Karité pur ou soit mon mélange shikakai+ miel+ huile d’olive) et/ou mon après shampoing. Par contre la veille d’une coiffure protectrice, je lave mes cheveux et j’applique portion par portion de façon assez généreuse mon beurre de karité au lait de vache et au neem et je tresse au fil. Je le fais à chaque fois avant de me coiffer et même si je n’ai pas pu le faire ma coiffeuse le fait avant de me tresser.

Quand je suis en mode cheveux au vent, je me fait un soin composée de mon propre mélange :

Je bats ce mélange qui a un rendu mousseux et je l’applique sur mes cheveux tous les jours.

  • A quoi ressemble un jour de soins capillaires chez toi ? (comment tu laves tes cheveux, les démêlent, les sèchent etc.) ?

Un jour de soin chez moi équivaut à un masque. Je reste vraiment sur ce que j’ai eu à tester et qui me réussit. Enfin, je crois !

Dans mon shampoing je rajoute de l’huile de neem et après cela j’applique mon masque. Souvent au masque de Garnier je rajoute de l’huile d’olive et de l’amande douce, ou soit je le fais simplement ou soit c’est le mélange shikakai+ miel+ huile d’olive). Quand j’applique tout ca j’enveloppe mes cheveux avec un film plastique et je mets le bonnet de chaleur pris chez Fabella. Je peux rester 30mn voir 1h avec ce masque dépendant de ce que j’ai à faire : ménage, cuisine ou regarder mes séries !!!

Ensuite je rince abondamment et j’applique ma crème (mélange) et je fais des tresses au fil, que j’enlèverais le lendemain. Voilà c’est un peu ça ma journée soin.

  • As-tu des zones à problèmes ou qui nécessitent des soins particuliers ?

Non pas vraiment, sauf que je fais vraiment attention à mes babies hairs (cheveux de devant).

  • As-tu déjà eu une période de régression, de chute ou de casse durant ton aventure capillaire ? si oui comment es-tu parvenu à reprendre le dessus ? (par exemple que fais-tu pour lutter contre la casse et la chute des cheveux car pour la plupart des femmes le problème de casse est un véritable casse-tête)

Non je n’ai pas eu de souci à ce niveau. Je pense que l’application du beurre de karité énormément avant de me tresser me facilite les choses.

  • Quels sont les produits dont tu ne pourrais plus te passer dans tes soins ? Pourquoi ?

Mes produits phares actuellement sont :

    • La gamme Garnier aloès Vera karité. Je trouve que les cheveux les aiment et ca sent boooonnnnnn
    • Le leave in cantu. Pour le rendu soyeux et doux que ca donne à mes cheveux
    • Le beurre de karité au lait de vache et celui au coco. Pour l’aspect naturel et parce que mes cheveux les aiment et
    • Mes huiles : ricin, coco, olive, amande douce. Pour le naturel et parce qu’elles ne m’ont pas déçu pour le moment
  • Quelles coiffures protectrices portes tu le plus et pourquoi ?

Je porte tout !!! J’aime la diversité et vu que mes cheveux le permettent je ne m’en prive pas.

  • Utilises-tu de la chaleur sur tes cheveux ? si oui à quelle fréquence ?

La chaleur pas vraiment. Sauf si je me fais des boucles avec les flexi rods et que ça na pas bien séché j’utilise le sèche-cheveux pour maximiser mes chances mais sinon j’en utilise pas vraiment.

  • Peux-tu partager avec nous ton évolution capillaire en image ? (Photo de toi depuis le début de ton aventure jusqu’à maintenant si possible)

 

  • Quels conseils peux- tu donner à toutes les femmes qui souhaitent aujourd’hui prendre soins de leurs cheveux, de leur beauté ?

Je pense d’abord que chaque femme devrait savoir qu’on est différentes. Les cheveux souvent c’est soit héréditaire soit lié à la « qualité » de soin qu’on leur accorde. Donc je conseillerai déjà aux femmes de ne pas se précipiter pour utiliser tel ou tel produit parce que ça avait marché chez telle ou telle. Il faut apprendre à se connaître, tester ces propres choix et se créer ainsi sa propre routine beauté.

Nous sommes toutes belles !!!

  • Y’a-t-il un site ou une page (pseudo ou profil ou des groupes sur des réseaux sociaux) où on peut te retrouver ?

Je suis sur Astuces Beauté Africaine, sur Nhappy Galsen, Faso Nappy, Astuces vente et troc de cosmétiques

Fabella te remercie infiniment  pour ton partage et pour ton précieux temps.

Nous espérons que cette interview pourra inspirer et aider plusieurs femmes à sauter le pas. On ne dit pas forcément être « nappy » mais le faite de prendre soins de nos cheveux qui, représentent aujourd’hui un atout non négligeable à la beauté féminine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.